La sculpture sur pierre est une tradition romaine. L’arrivée des peuples germaniques va apporter de nouveaux motifs, notamment floraux et géométriques, liés inspirés des productions métalliques. Les techniques vont également évoluer, avec le recours au bas-relief à la place de la ronde-bosse.

Déroulement de l’atelier

Au cours de l’atelier, chaque participant réalise une sculpture en bas-relief à l’aide d’un burin en fer forgé et d’un maillet. Des reproductions de sculptures romanes et pré-romanes servent de support pour le développement des motifs.
La sculpture est réalisée sur un support de taille variable, en fonction de la durée de l’atelier. Elle peut être individuelle ou collective. Le matériau utilisé, le carreau de plâtre, permet d’assembler les différents éléments entre eux en vue de réaliser une œuvre de plus grand gabarit.

Objectif pédagogique

Cet atelier est l’occasion d’aborder les évolutions culturelles liées à la transition entre l’Antiquité et le Moyen-Âge. Deux aspects sont plus particulièrement envisagés : l’évolution de la sculpture et celle de l’architecture. Les traditions romaines sont modifiées par l’apport culturel des nouvelles populations germaniques.
En sculpture, le bas-relief remplace la ronde bosse et le style est marqué par l’approche symbolique plus que naturaliste des artistes germaniques.
En architecture, le bois remplace la pierre, hormis dans les constructions religieuses. Cette culture du bois, propre aux cultures germaniques, s’accompagne d’une modification de la conception de l’habitat, avec une désertion des villes au profit des campagnes.

Âge : à partir de 8 ans
Durée : 2 à 4 h

Share Button