La cuisine est indissolublement liée à la domestication du feu, à la fin du Paléolithique inférieur. À partir de ce moment, les Hommes commencent à faire cuire leurs aliments, ce qui leur permet d’assimiler les amidons, de mieux digérer les fibres végétales et d’amollir le collagène des viandes en gélatine. La cuisson permet également de détruire certains germes, sans compter qu’elle donne du goût !
Les techniques de cuisson évoluent lentement au cours de la Préhistoire. On fait rôtir les viandes directement sur le feu ou on met à bouillir la nourriture dans des récipients en bois ou en cuir en introduisant dedans des galets chauffés. L’invention de la poterie, dès la fin du Paléolithique en Chine et au Mésolithique ou au Néolithique en Europe, permet de placer les récipients directement sur le feu.

Déroulement de l’atelier

L’atelier cuisine s’organise autour d’un foyer reconstitué. À l’aide de documents pédagogiques et de reconstitutions, il présente l’évolution des armes de chasse, des ustensiles de cuisine et des modes de cuisson. Il aborde également les outils utilisés par les agriculteurs du Néolithique. Le point culminant de l’intervention est la dégustation de produits cuisinés au cours de l’atelier. Plusieurs solutions sont possibles : cuisson de galettes néolithiques, préparation d’une tisane de menthe à l’aide de galets chauffés au feu, compote de pommes…
Une version longue de l’atelier peut être envisagée avec la réalisation d’un four à pain néolithique. L’atelier se déroule alors sur plusieurs séances, le four devant sécher avant son utilisation. Cet atelier est adapté à l’accueil de groupes en continu.

Objectif pédagogique

L’atelier cuisine sert de support pour aborder l’évolution des modes de subsistance au cours de la Préhistoire. L’accent est mis sur le changement que représente le Néolithique, les chasseurs- ceuilleurs devenant agriculteurs-éleveurs. Les techniques de prédation (chasse, pêche, cueillette) et de production (agriculture, élevage), ainsi que leurs conséquences (impact environnemental, santé) sont abordées. L’évolution du régime alimentaire, tel que nous pouvons la reconstituer à partir des restes conservés, est également présentée.

Âge : tout âge
Durée : 30 min à 2 h et environ 5h sur deux séances pour la fabrication du four à pain
Share Button