On sait peu de choses des techniques de chasse des premiers hominidés. Les traces de découpe sur des os vieux de 2,5 millions d’années montrent que les derniers Australopithèques ou les premiers Homo habilis consommaient de la viande. Mais il peut s’agir de charognage. Les armes les plus anciennes qui nous soient parvenues sont des épieux de bois provenant de Schöningen (Allemagne), datés d’il y a 400 000 ans. Une telle découverte est exceptionnelle. Plus tard, au début du Paléolithique supérieur (35 000 ans), apparaît la sagaie. Arme de jet et non plus d’hast, elle permet de chasser plus efficacement, en évitant le risque du contact avec l’animal. Jetée à l’aide d’un propulseur, la sagaie peut atteindre une vitesse de 100 km/h. Sa pointe en silex ou en bois de renne pénètre efficacement dans la chair de l’animal.

Déroulement de l’atelier

Au cours de l’atelier, chaque participant réalise une sagaie, à l’aide d’outils en silex, à partir d’une branche de noisetier. La sagaie est recoupée pour être adaptée à la taille de chaque participant. À une extrémité, la pointe est taillée et la seconde est aménagée pour réaliser l’encoche et l’empennage. L’écorce est ensuite travaillée pour réaliser un décors sur le fut. La pointe peut être durcie au feu.
Les branches de noisetier peuvent être amenées pour l’intervention ou récoltées sur place avec le groupe.
Cet atelier s’accompagne nécessairement d’une démonstration de taille du silex et d’un allumage du feu si la pointe est durcie au feu. Il peut être couplé avec l’atelier tir à la sagaie.
Il est possible de réaliser cet atelier sur le site du Roc-la-Tour à Monthermé.

Objectif pédagogique

La fabrication de sagaie est destinée à présenter les techniques de chasse de la Préhistoire, depuis les premiers épieux, jusqu’à l’arc utilisé à partir de la fin du Paléolithique, mais surtout tout au long du Mésolithique. L’atelier permet ainsi de replacer l’homme préhistorique dans son écosystème, en tant que prédateur. Les pratiques alimentaires sont également abordées (part de l’alimentation carnée dans la nourriture notamment).
Si l’option de prélever les sagaie sur place est choisie, cet atelier est l’occasion d’aborder la question de l’environnement de l’homme et de son évolution, liée aux changements climatiques (glaciations).

Âge : à partir de 8 ans
Durée : 2 à 4 h, 6 h avec le prélèvement des bois avec le groupe
Share Button