Mots clefs : Magdalénien, art, gravure, schiste, Roc-la-Tour.

Résumé : La découverte de gravures sur le site de Roc-la-Tour (Monthermé, Ardennes), met en lumière une forme d’art préhistorique méconnue : la gravure sur plaques de pierre. Il s’agit de la principale découverte d’art préhistorique en Ardenne.

Gravure originale de loup soulignée par le relevé de Colette Rozoy.

L’art du Paléolithique est essentiellement consacré aux animaux. Les peintures pariétales en constituent la forme la plus connue, depuis la découverte des bisons de la grotte d’Altamira en Esapagne, jusqu’à celle de la grotte Cosquer en 1991. Entre 1980 et 1986, la fouille du site de Roc-laTour met au jour plus de 400 kg de plaques de schiste, support de 75 représentations animales et 410 signes. Ces gravures sont dues à la présence des Magdaléniens en Ardenne. Elles illustrent leurs préoccupations symboliques et un environnement peuplé d’animaux aujourd’hui disparus où dont l’aire de répartition a profondément changé.
La reproduction de ces gravures réalisées sur l’ardoise à l’aide de silex est une invitation à la découverte de tout un pan du Paléolithique supérieur.

Thèmes abordés : Préhistoire, Paléolithique, ressources naturelles, art, chasse, environnement, changement climatique, migrations, vie quotidienne.

Bibliographie

Rozoy (Dr J.-G.) – 2008 b – Roc-la-Tour I, le site des Esprits, in Bulletin de la Société préhistorique Luxembourgeoise 26-2004, p. 9 – 226.

Share Button