Site de balade, lieu de légende, le Roc la Tour est un site emblématique de l’Ardenne. Les impressionnantes piles de quarzite marquent le paysage et les esprits des visiteurs. Mais qui sait que ce lieu unique a été foulé par les pieds des hommes et des femmes préhistoriques du Magdalénien et du Mésolithique ?

Plaquette de schiste gravée d’une tête de chat sauvage ou de lynx (© Colette Rozoy).

Le destin archéologique Roc la Tour débute en 1970 avec la découverte fortuite par Rémi Pia de quelques silex. Après un premier sondage en 1972 et la fouille du site mésolithique Roc la Tour II, le Docteur Rozoy dirige une fouille de 1980 à 1986 de ce qui s’avère un campement magdalénien. Près de 26 000 silex, outils et éclats, sont mis au jour, correspondant à au moins quatre occupations successives et probablement plus. Surtout, plus de 400 kg de plaques de schiste sont découvertes. La source identifiées la plus proche est à 65 m du campement, la plus éloignées à 1 km. D’autres sources n’ont pas été identifiées. Ces plaques ont servi de support de gravure avant d’être fréquemment brisées dans un geste rituel encore inexpliqué.

Des centaines d’heure de travail ont été nécessaires à Colette Rozoy pour effectuer le patient relevé des gravures : 75 images animales ou humaines (chevaux, bisons, mammouth…) et 410 signes ont été inventoriés. Parfois, images figuratives et symboles sont associés. Il s’agit du seul exemple d’art de date aussi haute dans le département des Ardennes. Une partie des gravures est présentée au Musée de l’Ardenne.

La visite guidée de ce site majeur pour le département des Ardennes vous permettra de découvrir qui étaient les Magdaléniens venus sur le site et les raisons de leur présence. Elle est l’occasion de mieux comprendre le mode de vie des chasseurs-cueilleurs du Paléolithique supérieur et leur environnement à la fin de la dernière glaciation. La visite peut s’accompagner d’une initiation à la gravure sur schiste et au tir à la sagaie, l’arme emblématique du Magdalénien.

Thèmes abordés : Préhistoire, Paléolithique, ressources naturelles, art, chasse, environnement, changement climatique, migrations, vie quotidienne.

Share Button