Mots clefs : alimentation, cuisine, feu, environnement, carpologie, archéozoologie.

Avec le feu naissait il y a 790 000 ans la cuisson des aliments. Cette révolution technique a permis de rendre assimilable certaines denrées auparavant indigestes, comme l’amidon (présent dans les châtaignes, les céréales, les légumineuses ou encore les racines), ou plus facilement consommables (fibres végétales, viande). Elle a également entrainé une autre innovation : la gastronomie. La cuisson augmente la saveur des aliments et en crée de nouvelles, ce qui constitue le point de départ d’une gastronomie qui ne cessera de s’enrichir, pour conduire au contenu de nos assiettes actuelles.

L’atelier cuisine s’organise autour d’un foyer qui servira à la réalisation d’une ou plusieurs recettes (un espace extérieur dégagé est donc requis). Il est également possible de réaliser un four à pain néolithique. Le contenu pédagogique aborde l’alimentation au cours de la Préhistoire, en mettant l’accent sur les évolutions importantes documentées par l’archéologie : traces de consommation de viande (il y a 3 300 000 ans), utilisation du feu pour la cuisine (avec les différentes méthodes employées), apparition des espèces végétales et animale domestiquées au Néolithique… L’atelier s’achève par la dégustation des recettes réalisées au cours de l’atelier (galettes néolithiques, tisane chauffée aux galets, compote de pommes….).

Objectifs

Initiation à la Préhistoire, découverte des modes de subsistance (prédation, production), de leurs impacts sur la santé humaine et sur l’environnement, éducation au goût.

Informations pratiques

Durée minimale : 30 min lors de l’accueil de public en continu, 1h30 avec un groupe dédié. Pour la réalisation d’un four à pain et sa mise en œuvre, compter deux demi-journées espacées d’au moins une semaine, le four pouvant être réalisé avec un groupe.
Installation : le matériel est apporté par l’association. Un espace extérieur dégagé est nécessaire pour l’installation du foyer ou du four, de préférence sur un sol naturel qui sera protégé par des plaques d’ardoise.
Public : tout public. Les enfants en bas âges doivent être encadrés pour des raisons de sécurité. Signaler les allergies alimentaires éventuelles.

Bibliographie

Delluc Gilles, Delluc Brigitte, Rocques Martine. La nutrition préhistorique. Périgueux : Pilote 24, 1995, ISBN 2-9501983-8-4.

Share Button