La réalisation d’un modèle pédagogique destiné à expliquer la technique de fabrication des épées damassées mérovingiennes a été l’occasion d’un travail expérimental pour tenter de mieux comprendre les techniques de mise en forme du métal des forgerons du début du Moyen Âge. Ce travail a réuni le forgeron Jean-Pierre Badré et deux archéologues du CARA : Jean-Pierre Lémant, spécialiste de la période mérovingienne et Maxence Pieters, spécialiste de la paléométallurgie, sous l’œil de la caméra de Jean-Pol Bois.

Le point de départ de ce travail original : la fouille de tombes mérovingiennes sur le site de l’hôpital Manchester à Charleville-Mézières en 1967-1968. La découverte d’un riche mobilier avait permis la réalisation d’un coupe métallographique dans la lame d’une épée. Le résultat de cette coupe montrant l’âme damassée pincée par le tranchant rapporté en acier suscite la discussion entre archéologues et forgeron.

Réalisation d’un modèle expérimental destiné à expliquer la méthode de fabrication des épées damassées mérovingiennes (© Jean-Pol Bois).

Bibliographie

Chalvignac Jean, Harmand Joël, Servat Edmond, Lémant Jean-Pierre, Périn Patrick . Le cimetière mérovingien de l’hôpital de Mézières in Études ardennaises n°55, 1968 (pp. 1-40).

Share Button